LETTRES DU PAYS DE RANCE

Lettres du Pays de Rance Lettres et promenades

Les Parc Naturels Régionaux : une histoire française

Lettre No 14

27 novembre 2023 |  , ,

Les Parcs Naturels Régionaux: Une histoire française

 

Même si vous ne savez pas exactement ce que “ Parc Naturel Régional Vallée de la Rance – Côtes d'Emeraude”  signifie,  vous vous doutez que quelque chose se trame depuis des années dans le pays de Rance, sous des noms qui ont changé régulièrement au fil des élections locales, régionales ou nationales, des changements du personnel politique et de leurs préoccupations. 

Comme ce projet pourrait bientôt avoir un impact sur votre vie de tous les jours, nous allons essayer dans cette lettre, de comprendre ensemble ce que sont les Parcs Naturels Régionaux (PNR) en général , puis de faire la même chose à propos du PARC NATUREL RÉGIONAL  VALLÉE DE LA RANCE – CÔTES D’ÉMERAUDE qui semble être le nom officiel du PNR qui nous intéresse.  

Les Parcs Naturels Régionaux, ou PNR.

En 1964, le Ministre de l'Agriculture, Edgard Pisani, est mandaté avec la DATAR (Délégation à l’Aménagement du Territoire et de l'Action Régionale) pour “imaginer une formule de parcs moins contraignante que celle des parcs nationaux”.

Après des travaux qui durent environ 2 ans, la DATAR réunit du 25 au 30 septembre 1966 une centaine de personnalités et de spécialistes de tous les horizons (architectes, urbanistes, ministres, fonctionnaires, représentants d'associations, artistes, etc.) à Lurs-en-Provence pour inventer ce qui vont devenir “Les Parcs Naturels Régionaux”.  

Note: la DATAR est devenue la DIACT (de 2005 à 2009) en fusionnant avec la CGET (commissariat général à l’égalité des territoires ) et depuis 2020 se nomme l’ANCT ( Agence Nationale de la Cohésion des Territoires). 

1er mars 1967: le Général de Gaulle signe le décret instituant les parcs naturels régionaux, malgré l’avis négatif du Conseil d'Etat. Une délégation de chargés de missions des parcs fait un tour du monde pour réunir des informations.

Mai 1968: le premier parc naturel régional “Saint-Amand-Raismes” de 12.000  hectares est créé aux portes de la métropole Lille-Roubaix-Tourcoing.  

1970: le club de Rome préconise la fin de la croissance forte (étonnant – non?) et le conseil de l'Europe lance la 1ere année européenne pour la conservation de la nature.

1971: les parcs naturels régionaux passent sous la responsabilité du Ministère de l’Environnement qui vient d’être créé (on s’intéresse donc déjà à l’environnement !) 

1973: il y a 10 Parcs (en plus du 1er, Armorique, Brière, Camargue, Landes de Gascogne, Morvan, Vercors, Forêt d'Orient et Lacs de Champagne, Corse, Haut-Languedoc ).

1976: une nouvelle loi sur la protection de l’environnement est votée.

1977: Les PNR ont 10 ans et ils sont 20 (les nouveaux: Brotonne, Pilat, Lorraine,  Normandie-Maine, Martinique, Montagne de Reims, Vosges du Nord, Luberon, Queyras et Volcans d'Auvergne). Le Président Valéry Giscard d'Estaing déclare “les PNR représentent dans notre pays un exemple d’harmonisation entre le développement économique et la préservation de l’environnement”. 

1979: Le premier ministre Raymond Barre adresse une circulaire à tous les ministères précisant que “l’Etat doit respecter les chartes des PNR et ne pas désinvestir.”

1981: Le budget affecté aux parcs depuis 1972  a doublé et  passé de 4.7  à 10 millions d'euros en fonctionnement et de 11  à 20 millions d’Euros en matériel.

1985: Premier PNR en Ile de France dans la Haute Vallée de Chevreuse.

1991: Les 25-26 juin, sous le thème “PNR – Horizon 2001”, les responsables de parcs se rassemblent dans le PNR du Morvan pour affirmer leur vision pour le futur: “un territoire, un projet, un contrat”. Le Président François Mitterrand déclare: « Les PNR représentent une des meilleures façons d’intégrer la protection de la nature dans nos habitudes et dans notre vie.” Il ajoute que “les PNR existants sont un exemple pour la Nation”.

Nous passons de nombreuses étapes législatives qui toutes vont renforcer l'importance des PNR dans la protection de l’environnement et l’aménagement du territoire en France.

1997: Les parcs ont 30 ans et les 32 parcs existants couvrent 10% de notre territoire. Une dizaine de projets sont en préparation et le concept est repris dans plus de 15 pays sur 3 continents.

1998: Trois nouveaux parcs s'ajoutent :Perche, Périgord-Limousin et Avesnois  

1999: Création des parcs des Causses, du Quercy et du Gâtinais français.

2001: Monts d’Ardèche et Guyane s'ajoutent. Nous en sommes à 40 parcs

2006: une nouvelle loi relative aux parcs naturels marins et parcs naturels régionaux est adoptée.

2007: il y a 45 PNR (se sont ajoutés : Narbonnaise en Méditerranée, Oise-Pays de France, Pyrénées Catalanes, Millevaches en Limousin, Alpilles),  qui couvrent 13% du territoire, 21 régions, 66 départements métropolitains et 2 départements d'outre-mer, 3706 communes  et environ 3 100 000 d'habitants. 

Les Parcs Naturels Régionaux ont 40 ans 

 

Les Parc Naturels Régionaux

 

En 2023, 56 ans après la signature par le Général de Gaulle du décret les instituant,  il y a 58 Parcs Naturels Régionaux et bientôt un 59e, celui qui nous concerne. Il semble que cette idée soit un succès, reconnu pas tous les gouvernements successifs, ainsi qu’à l’étranger . 

Avant de passer au parc qui nous intéresse , laissez moi répondre à une question que vous vous posez certainement.  Après 56 ans de recherche et  d’efforts,  la création de 58, bientôt 59 de ces parcs et de nombreuses lois votées et décrets passés: C’EST QUOI UN PARC NATUREL REGIONAL en 2023?

Un Parc naturel régional est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, mais fragile, parce que menacé, soit par la dévitalisation rurale, soit par une trop forte pression urbaine ou une sur-fréquentation touristique. Ses limites ne sont pas fixées par rapport à des limites administratives. Il s'organise autour d'un projet concerté de développement durable,
fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine.

Les 5 grandes missions d'un Parc naturel régional:
1. La protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager
2. L'aménagement du territoire
3. Le développement économique, social et culturel
4. L'accueil, l'éducation et l'information
5.L'expérimentation

 

LE PARC NATUREL RÉGIONAL VALLÉE DE LA RANCE –  COTES D'EMERAUDE

 

1994

A l'origine de cette initiative, on trouve l'association COEUR (“Conférence”, puis “Comité Opérationnel des Elus et Usagers de la Rance”) créée en 1994, par des élus et membres d'associations des 23 communes des bords de Rance et du littoral entre Dinan, Saint-Malo et Saint Briac. Cette plateforme de concertation œuvrait en faveur de la qualité des eaux, de la gestion des sédiments  et des patrimoines de la Rance, dans le cadre du  Contrat de Baie de Rance (1996-2005). 

 

2008

En Novembre 2008, sur décision du Conseil Régional, le rôle de Cœur évolue en tant que porteur du projet de création d'un Parc Naturel Régional, nommé Cœur-Emeraude, dont le territoire s’agrandit à 66 communes. 

2018

La gestion des sédiments de l'Estuaire de la Rance est confiée à l’Établissement public territorial du bassin (EPTB) Rance-Frémur 

2021

Finalement, en 2021 la mission de conduite du PNR est transférée au Syndicat mixte de préfiguration de parc nouvellement créé. Le personnel de COEUR intègre le syndicat mixte. Monsieur Didier Lechien, maire de Dinan est président du PNR Cœur Émeraude

2023

Dans une interview récente  le maire de Dinan et Président  de Cœur Emeraude résume la situation:

Une nouvelle étape importante a été franchie fin septembre avec le vote positif de 66 communes sur les 74 prévues. Pourquoi 8 communes ont-elles décidé de ne pas signer ?  Fréhel et Plévenon sont déjà membres d'un syndicat mixte; Cancale, Saint-Méloir-des Ondes et Saint Coulomb travaillent avec l'UNESCO et le  Mont St Michel. Saint-Suliac et Châteauneuf préfèrent attendre. Certains sites, villes ou villages se sentent victimes du SUR-TOURISME.

Les étapes suivantes: Après le vote des communes en octobre, le vote de la Région aura lieu en décembre 2023 suivi vraisemblablement par le  classement du parc vers juin 2024 par un décret de la première ministre.

Une fois ce nouveau PNR en place, les acteurs privés et publics qui en font partie vont établir des objectifs et des actions à mener dans une Charte qui sera la feuille de route du parc pendant 15 ans.  Je vous invite à visiter les sites ci-dessous qui répondrons à toutes vos questions, et vous permettrons de participer au développement du parc.

Ci-dessous les sites qui répondront probablement à la plupart de vos questions.

https://Pnr-rance-emeraude.fr

https://www.parcs-naturels-regionaux.fr/les-parcs/decouvrir-les-58-parcs

contact@pnr-rance-emeraude.bzh

C’est un sujet dont nous reparlerons souvent , car il est important.

Merci

 

    

Après plus de trente années passées sur les bords de la Rance, d’abord en vacances, puis, plus récemment, comme résident, j’ai eu envie de partager mes impressions concernant cet endroit unique, sous la forme d’une lettre, illustrée, hebdomadaire dans un premier temps, adressée aux résidents et visiteurs de cette région superbe, en plein développement.

NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.